Construction, maison, logement, immobilier en france, tarif véranda, viager libre Dimanche 19 Novembre 2017

Taux réduits de TVA

Agencer, rénover un bien immobilier

Taux de TVA  
ACCUEIL
Construction maison
Achat maison
Terrain à construire
Le batiment - les métiers
Diagnostic du Batiment
Jardin du midi
Chauffage maison
La maison en bois
Permis de construire
Financer sa maison
Assurer sa maison
Defiscalisation France
Maisons de retraite
Viager
Plus value Immo
Rénovation maison
Eco-construction
Taux de TVA¬
· Guide fiscalite
· Nos impots
Domotique maison
Toiture vegetale
Maison systémes de securité
Vente maison
Commerce a vendre
Idees bricolage
Feng Shui maison
Protection revente
Veranda panoramique
Egypte immobilier
Energies renouvelables
Developpement durable
Loue ton toit
Fenetre
GALERIE
VIDEO
FORUM
PARTENAIRES
CONTACT
link-carte visites
piscine, comparateur piscines supprimer les grincements escaliers
kit de rénovation escaliers importation container chantier
rachat credit, simulateur credit
numero 1 de la fenetre en france kit de rénovation escaliers bois
se loger pas cher par departement importation pierres naturelles
piscine bois, photos piscine piscine et securite
numero 1 de la piscine
france piscine, magasin piscine securite piscine, protection des enfants
la reference piscine en france creation internet
abri piscine, securite optimisée assurances, comparatif assurances
métiers de la banque, banque postale immobilier, acheter un appartement sur plans
tous les credits à la consommation: credit immobilier, credit voiture, crédits personnels. real estate credit personal credit between private individuals
Agencer, rénover un bien immobilier
Web 
MAISON-VIDEO 
Taux de TVA  
Taux réduits de TVA

• Taux réduits de TVA: tout reste ouvert et les procédures doivent être adaptées en fonction des mouvements économiques


la Commission lance un débat politique sur la manière de simplifier la législation communautaire actuelle.



Dans la communication qu'elle a adoptée aujourd'hui, la Commission européenne déclare qu'une simplification et une rationalisation de la structure existante des taux de TVA s'imposent, en particulier pour les taux réduits de TVA.



Elle estime qu'il faut davantage de flexibilité pour permettre aux États membres d'appliquer des taux réduits de TVA aux services fournis localement.



Toutefois, cette flexibilité doit être calculée afin d'assurer le bon fonctionnement du marché intérieur et d'éviter aux entreprises des coûts de mise en œuvre disproportionnés.



Des solutions sont avancées mais aucune proposition concrète n'a été faite concernant les nouvelles catégories de produits et de services étant donné la nécessité d'un examen politique préalable par les États membres.


La Commission propose de prolonger jusqu'à la fin de 2010 la plupart des dérogations qui arrivent bientôt à expiration

Haut de la Page

• L’indice de référence des loyers augmente presque 3 fois plus vite que l’inflation



Depuis le 1er juillet 2007, les 26 millions de consommateurs particuliers d'électricité et les 11 millions de consommateurs de gaz naturel ont la possibilité de quitter les opérateurs historiques, EDF et GDF, et de faire le choix de la concurrence pour leur approvisionnement énergétique: info ou intox pour le consommateur, il faudra attendre quelques mois encore pour analyser les disfonctionnements



Simplification du permis de construire et des autorisations d'urbanisme: les nouveaux formulaires sont parus



Le Permis de construire et les autorisations d'urbanisme font actuellement l'objet d'une réforme majeure qui doit entrer en vigueur le 1er octobre 2007.



Cette réforme doit permettre de simplifier les formalités et d'améliorer la sécurité juridique de ces procédures. L'arrêté n° DEVU0755832A du 6 juin 2007, relatif au permis de construire et aux autorisations d'urbanisme, est publié au JO du 21 juin 2007. Il comprend en annexe les nouveaux formulaires de demande.

Haut de la Page
Taux de TVA

L'application de taux réduits de TVA est une question extrêmement sensible dans un domaine où le principe de l'unanimité contraint toutes les parties concernées à tendre vers un compromis.



Le principe est de dire qu'il faut instaurer pour les taux réduits un nouveau cadre, qui soit à la fois plus rationnel, plus transparent et plus souple pour les États membres.



Cette communication est fondée sur une étude économique menée par un groupe de réflexion indépendant. Elle en présente les résultats et examine les solutions envisageables en ce qui concerne les taux réduits.



La principale conclusion de cette étude est que l'établissement d'un taux de TVA unique (par État membre) est le meilleur choix possible d'un point de vue économique. Cela permettrait d'améliorer légèrement le pouvoir d'achat des consommateurs par rapport à la situation actuelle, de réduire les distorsions dans le fonctionnement du marché intérieur, de simplifier les règles et, partant, de diminuer les coûts de mise en œuvre pour les entreprises.



Toutefois, le recours à des taux réduits peut se révéler bénéfique pour certains secteurs bien ciblés.


Selon l' étude, des taux de TVA inférieurs pourraient contribuer à la croissance économique s'ils incitaient les consommateurs à dépenser plus pour des produits et services proposés par des tiers. Par ailleurs, cette modification des habitudes de consommation permet généralement de consacrer plus de temps aux loisirs avec pour corollaire des dépenses supplémentaires.


Ce changement pourrait se faire sentir en ce qui concerne certains services fournis localement, notamment les services dits d'économie familiale. Certains arguments plaident également en faveur de l'introduction de taux réduits de TVA dans des secteurs qui emploient beaucoup de travailleurs peu qualifiés, dans le but de créer de nouveaux emplois permanents. Cependant, les gains nets globaux semblent minimes.


L'étude précise aussi que d'autres instruments économiques (tels que les subventions) sont souvent plus efficaces que des taux réduits de TVA pour atteindre les objectifs des politiques environnementale, sociale, culturelle et économique


La Commission estime qu'il faut accorder plus de flexibilité aux États membres dans l'application des taux réduits de TVA.


Mais la marge de manœuvre est étroite. En effet, le marché intérieur implique la possibilité d'échanger des biens et des services dans l'UE sans entraîner de distorsions de concurrence inacceptables pour les entreprises ou pour les États membres.


Ces distorsions peuvent naître lorsque des consommateurs achètent dans un autre État membre afin de profiter de prix réduits. Les services fournis localement (qui ne peuvent pas être fournis à distance) pourraient bénéficier des taux réduits étant donné qu'ils ne présentent pas de risque majeur pour le marché intérieur. Il faut une contribution politique à cet égard afin de définir les distorsions qui peuvent être considérées comme acceptables.



De plus, l'introduction de taux réduits de TVA supplémentaires risque d'augmenter les coûts, ce qui rendrait l'accès au marché intérieur plus difficile pour les opérateurs. Jongler avec des taux de TVA différents selon les États membres a manifestement un coût, qui devient particulièrement lourd lorsque les écarts de taux ne se limitent pas à quelques biens ou services mais en concernent des centaines, avec des définitions différentes pour le champ d'application de chaque taux réduit.



Là encore, il faut une contribution politique pour trouver un juste équilibre entre la flexibilité requise et le risque d'accroissement des coûts de mise en œuvre.


D'autres critères doivent être pris en considération, tels que la cohérence entre les différentes politiques (est-il sensé d'autoriser un taux réduit pour le gaz ou l'électricité si on pense que cela va augmenter la consommation énergétique ?), ainsi que la durabilité et la sécurité juridique pour les parties prenantes (l'utilisation de taux réduits pour la promotion de certains produits dépend dans une large mesure des priorités politiques, lesquelles peuvent évoluer avec le temps)

Haut de la Page
taxe foncière et d’habitation

Principaux cas d’allégement de la taxe foncière et d’habitation


1. La taxe foncière

Les exonérations sont limitées à quelques cas particuliers:
– Les titulaires du fonds de solidarité vieillesse ou du fonds spécial d’invalidité.

– Les personnes de plus de 75 ans disposant de faibles ressources (par exemple moins de 14 477€ pour un couple)

– Les titulaires de l’allocation aux adultes handicapés sous les mêmes conditions de ressources.

– Les personnes âgées entre 65 et 75 ans dont les ressources n’excèdent pas le plafond d’exonération bénéficient pour leur part d’un dégrèvement de 100€

Attention, les exonérations et dégrèvements ne peuvent concerner que la résidence principale.

De plus, la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, qui accompagne souvent la taxe foncière, reste due quoi qu’il arrive. Si on peut être trop pauvre pour payer une taxe de propriétaire, on est toujours assez riche pour s’occuper de ses déchets ménagers…

2. La taxe d’habitation

Elle est due par tout habitant et non par le propriétaire. Les cas d’exonération sont donc beaucoup plus larges. Voici les cas d’exonération totale:

– Les bénéficiaires du RMI
– Les titulaires du fonds de solidarité vieillesse ou du fonds spécial d’invalidité.

– Les personnes de plus de 60 ans ou les veufs sans condition d’âge disposant de faibles ressources (par exemple moins de 14 477€ pour un couple)

– Les titulaires de l’allocation aux adultes handicapés, les personnes invalides ou hébergeant un enfant invalide, sous les mêmes conditions de ressources.


En outre, il est prévu un plafonnement de la taxe d’habitation pour les personnes à faibles revenus mais ne bénéficiant pas de l’exonération totale.


Par ce mécanisme, les contribuables concernés sont dégrevés de la taxe d’habitation excédant 3,44 % du revenu après application d’un abattement variable selon le quotient familial. A titre d’exemple, un couple marié avec deux enfants bénéficiera du plafonnement si ses revenus nets n’excèdent pas 39 618€, les revenus pris en compte pour le calcul du dégrèvement se voyant pour leur part appliquer un abattement de 10 378€


Ainsi, si le couple gagne 30 000€ par an, sa taxe d’habitation ne pourra excéder 675€ (30 000 - 10 378 x 3,44 %)

Haut de la Page
Portail de la piscine
Pour tous renseignements:
Portail de la piscine - 75008 - Paris contact-formulaire Formulaire Direct de Contact
Taux de TVA  
site_fr Accueil  • Video  • Forum  • Galerie  • Partenairespage_uk page_it page_es page_de page_cn page_nl 
Maison Video - Tous Droits Réservés ©2003 2016 - Contact-Information-Partenaires-Annonceurs

Stop logement trop cher Se loger facile  Achat en ligne Logements low cost  Meuble cuisines pas cher
Groupage piscine-coque france et europe Piscine coque pas cher